Lever à 6h, petit déjeuner très copieux comme hier. Au programme ce jour: la vallée de Papeeno en 4x4. A 8h45, le 4x4 nous prend à la réception. Le chauffeur Patrick est très décontracté et nous tutoie tout de suite (c'est une coutume ici). Nous serons 5 dans le 4x4. En effet, il y a Marie-Thérèse qui habite Papeete ainsi que sa soeur Antoinette et son mari Christian qui viennent de Paris. Marie-Thérèse est infirmière au centre hospitalier de Papeete. Tout le monde se tutoie très rapidement dans une ambiance très sympathique.
          Nous partons rejoindre la vallée de Papeeno par la côte est et ainsi, nous rendre dans le centre de l'île. En chemin, Patrick s'arrête régulièrement pour nous questionner et nous informer sur la flore local (auti, opuhi, arbre à pin dit uru, papayer, tulipier du gabon,...). Nous avons aussi droit un cours sur la faune, la géologie et la géopolitique de l'île. Ce fût très instructif. La vallée est très impressionnante et les panoramas sont superbes. Nous croisons plusieurs retenues d'eau avec de petites centrales hydro-électriques. Le 4x4 est vraiment indispensable. Entre radiers, trous et boue, ça secoue!!!
          A midi, on empreinte un petit chemin encore pire pleins de caillasses. Après une dizaine de minutes, Patrick se gare, nous fait descendre, et nous emmène dans la végétation. Après une courte marche, nous arrivons au sommet d'une petite cascade avec une vasque à sa base. Chouette!! On va enfin pouvoir se baigner dans une cascade. Zut! On a oublié notre Tahiti douche sauf Patrick!! Enfin, pour tout ça, il faut d'abord descendre et c'est pas si simple. Heureusement, il y a des cordes pour s'accrocher. Arrivés en bas, on se met en maillot et plouf!! l'eau est excellente environ 21°C. On peut aller sous la cascade, se laisser glisser le long de la paroi ou sauter dans l'eau depuis le haut. Après s'être rafraîchis, nous mangeons à l'ombre des arbres. Marie-Thérèse nous offre une part de pamplemousse local ( très sucré et très doux). Patrick, quant à lui, donne à manger à une anguille aux yeux bleus. Caroline va même jusqu'à la caresser. Une fois le repas fini, on fait un replouf et nous regagnons le 4x4 pour continuer notre expédition dans le cratère de l'île.
             Nous passons par le relais de la Maroto avec des panoramas toujours plus beaux les uns que les autres, les plus hauts sommets de l'île et tout ça sous un soleil de plomb ( vive le chapeau et une bouteille d'"Eau Royale" de Tahiti). Nous arrivons le point final: un barrage hydro-électrique. Patrick nous explique sa construction particulière qui se mêle à la nature environnante, qui n'est pas en béton et pour lequel on effectue des mesures régulières pour voir si le barrage bouge.
             Nous repartons vers la civilisation. La piste qui achève la traversée de l'île étant fermée, il faut faire demi tour. Le retour fût très poussiéreux, on avait pas vu à l'aller mais la route est très vallonnée avec des descentes et des côtes à 15%. On arrive à l'hôtel à 16h30. On prend une petite douche plus que nécessaire car il y a de la poussière partout. On prépare nos bagages suivi d'une petite séance d'écriture de cartes postales ainsi que d'une petite sieste. On s'est réveillé pour aller manger au resto du Radisson. C'est toujours aussi bon. La journée s'achève à 21h et oui on se couche très tôt ici.

A suivre...
Les KilikolosKilikolos