Les militaires ont été sage cette nuit. Aujourd'hui, on décide d'emprunter des vélos à la pension après le petit déjeuner. A la réception, on nous dit que d'habitude, ils les louent mais que vu leurs états ils nous les prêtent. On craint le pire mais on ne recule pas et nous les prenons quand même. En effet, ils sont plutôt massifs, sans frein, avec des grosses roues et un guidon de Harley. Caro en prend un rose avec des fleurs et Seb, un marron avec des flammes (il devrait avancer plus vite!). Et c'est parti pour un tour!
      On décide d'aller visiter un site archéologique au nord est de l'île à 6km de la pension. On est agréablement surpris par les vélos. Certes, on roule pépère ceci dit on est pas pressé mais on très bien assis et ils roulent très bien. On arrive sans encombre au 1er groupe de marae, Fare Roi, Fare Tai, Vaiotaha et Rauhuru. Ils ont très bien conservés. On en fait lentement le tour puis on continue en direction de la côte plus à l'est où se situe un autre marae.
       En route, on aperçoit des pièges en blocs de corail qui emprisonnent les poissons au gré des marées. C'est très joli à voir, surtout vu du pont de Maeva. On arrive au marae Manunu qui est en bordure de plage. Il est très imposant puisqu'il fait environ 3m de haut. Puis, on va faire un tour sur la plage car nos vélos sont tout terrain. La plage est encore une fois magnifique. Nous rebroussons chemin pour aller à Fare faire quelques provisions pour manger ce midi à notre bungalow. Ce sera une salade landaise pour Caro et sandwich au camembert pour Seb (un petit retour aux sources). Le camembert est périmé depuis 7 jours mais ça lui donne tout son caractère. Une fois repu, on fait une petite sieste de 2 heures: le sport (vélo) ça fatigue!! Puis à 15h30, on part pour la plage de Fare à 20min à pied sur une route en ligne droite en partie.  Il fait chaud, on est content d'arriver et de se jeter  dans le lagon. On se baigne une petite heure et nous entamons le trajet du retour toujours à pied. Une petite douche, l'apéro habituel (punch papaye-ananas) et on part diner au restaurant de la pension où se produit un orchestre local. Seb prend un poulet au curry et Caro un saumon sauce vanille qui fait saliver Seb. On finit tant bien que mal nos assiettes garnies en accompagnement d'une gargantuesque portion riz-frites!! Ensuite on file se coucher à 20h15.

...
Les Kilikolos