On s'est levé un peu plus tôt aujourd'hui pour assister à un lever de soleil. C'est sympa en peignoir sur la plage! c'est le seul qu'on s'est fait de tout le voyage. C'est sûr il est un peu tôt: 5h! Une fois le soleil levé, on retourne se coucher jusqu'à 7h. Alphonse nous ammène le petit déjeuner à 8h. On l'englouti puis en se met sur la terrasse pour lire en attendant 10h, l'heure  de départ pour notre journée motu. On se présente  à la réception à 10h, mais Teva le skipper n'est pas là et Jacques et Sylvie ont l'air plutôt inquiet. 20minutes plus tard Teva arrive et râle sans arrêt. Sylvie vient nous et nous dit que la sortie est annulée. Jacques nous explique que Teva pensait prendre la direction de la pension en l'absence de Brigitte, la propriétaire et que la venue de Jacques et Sylvie lui a plutôt déplu. Comme Brigitte n'est pas là, Teva fait un peu ce qu'il veut. Jacques nous dit qu'on va quand même aller sur un motu en jet-ski mais Teva refuse qu'on prenne le jet sans lui. Bref au bout de 20 bonnes minutes de haussements de voix entre Jacques et Teva, ce dernier part finalement préparer le bateau. On voit qu'il fait la tête, il a l'air bougon. Il râle aussi sur le fait que le jet est dans l'eau alors qu'il l'avait sorti hier. Il doit être 11h et nous partons enfin vers le jardin de corail. Il se situe entre 2 motu (motu Tautau et motu Toaiti) avec une vue directe sur Bora-Bora. Le motu Tautau abrite l'hôtel le plus luxueux, le Taha'a Private Island & Spa à près de 1200 € la nuit. Le jardin de corail est magnifique  quoiqu'un peu troublé par le nombre de visiteurs importants sur le passage. On voit quelques beaux spécimens de poissons dont on ne connaît pas les noms mais dont on s'émerveille toujours autant. De retour au bateau, nous repartons vers un autre motu. C'est la classe! On a un bateau de 200ch rien que pour nous alors qu'il y a pleins de groupes entassés dans des pirogues à moteur. Sur le chemin, on aperçoit une raie, on a l'impression qu'elle vole. Après quelques minutes de bateau très secouantes (on a les vertèbres toutes tassées), on arrive au motu paradisiaque et désertique, le motu Oromahana qui signifie rayons de soleil. C'est sublime, de l'eau turquoise à en perdre la vue et des cocotiers très cocotants. On descend du bateau et on nous laisse libre. On part donc faire le tour du motu les pieds dans l'eau. On arrive rapidement à la pointe nord, on est pas très loin de la barrière de corail. Du corail émergé et noir donne un aspect très lunaire. Le contraste avec la couleur de l'océan est magnifique. L'eau crée des cavités sous le corail. Nous continuons notre tour. Il y a un autre motu assez proche avec un jardin de corail entre. On décide de faire un masque/tuba après un bon tartinage de crème solaire. L'eau est limpide, pas un seul touriste pour brouiller l'eau. Il y a toujours autant de poissons dont on ne connaît pas le nom et toujours aussi beau. Le seul inconvénient c'est qu'il y a pas mal de courant et personne pour nous récupérer en bateau à l'autre bout. Après cette petite baignade, nous continuons notre périple paradisiaque. Nous arrivons à la côte sud (et oui, c'est pas grand un motu!) face à l'île de Taha'a. Nous croisons Teva. Ils nous attendent tous. On a un peu l'impression qu'ils attendent que nous et d'ailleurs c'est le cas. Jacques nous apporte une assiette de fruits à déguster sur un banc de sable blanc les pieds dans l'eau. On boit un Sprite pour Caro et un Coca pour Seb. Les fruits sont toujours aussi bons, c'est de la papaye, du pamplemousse et de l'ananas. Après nous faisons une petite baignade pour se rincer les fesses pleines de sable et nous  prenons nos masques et tubas au cas où il y aurait une raie. On n'a pas vu de raie et pas de corail non plus. Nous retournons sur le bateau. Jacques en nous attendant à ouvert une noix de coco. Finalement Seb n'était pas si mauvais que ça car Jacques a aussi mis deux heures à l'ouvrir. Nous retournons au Fare. Lorsque nous descendons et nous éloignons du ponton, nous entendons une petite explication entre Jacques, Sylvie et Teva. Nous arrivons à 16h. On prend une douche, une petite collation (le fameux jambon-chips) et ensuite on va lire un peu au bord du lagon. Arrive rapidement 19h, nous nous rendons au Fare Manihini (principal) pour manger. Jacques nous accueille avec un petit cocktail corrossol, rhum, pamplemousse. Ce soir au menu, nous avons du filet de poisson grillé avec une petite sauce à la Alphonse accompagné d'une petite salade puis du poulet au citron avec du riz et du chou râpé (spécialité d'Alphonse, toujours aussi délicieux) et en dessert banane flambée au rhum avec un sirop secret à Alphonse. Ce menu est intitulé "Secret d'Alphonse". Et pour finir, on a toujours droit à un rhum vanille en discutant avec Jacques et Sylvie. Ce soir on se couche à 21h. Dans la nuit Caro s'est levée pour essayer de prendre des photos du ciel étoilé. Seb la rejoint et voilà qu'à 2h du matin on fait des photos du ciel étoilé de Taha'a.

.....

Biz

Les Kilikolos