On a rien prévu ce matin puisque notre avion décolle à 10h. Après le petit déjeuner, on s'installe sur notre terrasse. La réceptionniste arrive pour nous dire qu'elle s'était trompée et que la navette qui nous emmène à l'aéroport est à 8h (il est 8h05 !). Heureusement, nos affaires sont prêtes... on avait un peu prévu le coup. Nous voilà partis dans le taxi. On fait le tour de plusieurs hôtels pour ramasser d'autres personnes.
     A l'aéroport, on se dirige au guichet où ils retrouvent nos billets électroniques grâce au numéro de nos passeports. On pèse nos bagages sur une bonne vieille balance à aiguille. Il ne reste plus qu'à attendre pour embarquer. Il n'y a pas de passage de sécurité, ça va beaucoup plus vite. L'avion arrive. C'est un petit bimoteur à hélice d'une cinquantaine de place. Les bagages sont acheminés par de petit tracteur, c'est rigolo! On monte dans l'avion, les places ne sont pas attribuées. Décollage imminent, ça va, Caro n'a même pas peur pour un petit avion. En vol, la vue n'est faite que d'eau. Un petit îlot apparaît au loin, ce serait peut être Tetiarea. On nous offre un verre de jus d'ananas Rotui, toujours aussi bon.
     A l'aéroport de Huahine, on voit rapidement le Monsieur du Fare Maeva (l'aéroport est minuscule !). On fera le trajet en 4X4. L'hôtel est à cinq minutes. Le monsieur est charmant et nous sert un petit jus de fruit d'accueil avant de nous emmener à notre bungalow. Il est vraiment bien agencé avec une salle de bain et son super rideau de douche cochon, une chambre climatisée et un salon cuisine. Un petit jardin sur 'arrière et une terrasse devant finissent de nous ravir. Aujourd'hui, c'est dimanche et le dimanche, il n'y a rien. Heureusement qu'on avait acheté des sandwichs à l'aéroport de Moorea. Une fois le déjeuner englouti, on décide d'aller à Fare, le village le plus important de l'île. Et hop, 20 min de marche à pied sous un soleil de plomb. A Fare, on se dirige rapidement vers la plage de sable blanc qu'on longe jusqu'au centre. Elle est magnifique avec son eau vert émeraude. Je commence un peu à traîner Caro qui à des soucis d'intestins... On fait donc demi tour pour aller se reposer au bungalow. A 17h30, on prend l'apero, puis on va admirer le magnifique coucher de soleil sur la plage de l'hôtel. En remontant, on s'arrête au restaurant de la pension où on prend un jus de fruit de mangue suivi d'un Mahi-Mahi grillé pour Caro et d'un Mahi-Mahi sauce vanille pour Seb. Les assiettes sont gargantuesques et en plus, c'est super bon. Le repas fini, on retourne à notre bungalow où nous attendait sagement un énorme cafard dans le salon et un supposé "cent-pieds" (dont la morsure peut être très douloureuse) dans la salle de bains. Après que Seb eu fini de mettre tous ces intrus dehors (non sans mal pour le cafard :), on ferma toute les valises et on vérifia l'intérieur du lit avant de s'endormir avec la peur d'une nouvelle invasion.

...
Bizz
Les kilikoloskilikolos.